Depuis 1970

« À deux mains/Head & Hands a fait ses débuts sur la considération d’être capable d’offrir tous les choix aux jeunes en les faisant confiance de choisir par eux-mêmes »
– Ken Montieth, ancien Directeur Exécutif

En octobre 1970, Mark Earley et Pat Crawshaw, fondateurs et travailleurs de rue par formation, se sont séparés des programmes de travail de milieu visant à rejoindre la jeunesse des YMCA, ont sécurisés du financement indépendant et décidèrent d’ouvrir un centre de jeunesse sans rendez-vous où ils ont défini et offert des services aux jeunes selon leurs propres termes. Cette organisme historique, mieux connu sous le nom ″À deux mains/Head & Hands″ dans la communauté montréalaise de NDG était, et même jusqu’à ce jour, poussé par une mission de fournir aux jeunes des outils dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées concernant leur bien-être physique et mental.

Au début, les services incluaient des services gynécologiques, de médecine générale, de cliniques de dentisterie, de consultations ainsi que de l’artisanat. Plusieurs bénévoles et membres du personnel se dirigèrent vers les écoles locales et dans les parcs pour distribuer des pamphlets, répandant ainsi le mot concernant les services offerts par À deux mains/Head & Hands – Nous avons toujours pris une approche adaptée de première main concernant les initiatives nous permettant de rejoindre les jeunes! En 1995, un nom en français a été créé et voté par un groupe de jeunes : À deux mains/Head & Hands Inc. À deux mains/Head & Hands est l’un des seuls organismes à but non lucratif qui a émergé du mouvement des « Cliniques gratuites » des années 70 à Montréal. La communauté de NDG a été d’un grand soutien par rapport à notre travail pour plus de quatre décennies, en plus de se mobiliser pour nous aider à reconstruire après deux incendies ainsi que pour obtenir du financement lorsque nous avions fait face à de réelles menaces de fermeture dues aux coupures de fonds.

Des partisans font la livraison de 3000 lettres de soutien pour À deux mains/Head & Hands au Ministère des Affaires sociales en 1975

L’énergie, la nature dynamique des bénévoles et des membres du personnel ajouter à l’inspiration que nous prenons des jeunes qui accèdent à nos services, continuent à nous motiver pour développer notre vision et notre mission.

En plus des services médicaux, juridiques, de travail de rue et des services de consultation, À deux mains/Head & Hands encourage les jeunes à être créatifs et inspirés par les possibilités infinies qui leur sont disponibles.

Durant 30 ans, À deux mains/Head & Hands a coordonné l’événement estival populaire du Dimanche au Parc qui a rassemblé des musiciens, des artisans, des organismes de services communautaires et des membres de la communauté pour une journée d’amusement et d’éducation. En 2003, considérant un signalement des jeunes fréquentant notre centre jeunesse porte ouverte, J2K, nous avons initié un spectacle musical intitulé Street Vibes organisé par les jeunes et dans lequel ces jeunes étaient les vedettes. En 2005, nous avons reçu une subvention initiale de mise en marche pour développer un programme d’éducation sexuelle basé sur les pairs (Le Projet Sens) parce que nous pensons qu’il est important que les jeunes acquièrent des connaissances en matière de sexualité, afin qu’ils aient les habiletés de prendre des décisions éclairées quant à leur santé sexuelle.


« Ils ont voulu que les jeunes aient une place où aller, un endroit où ils pouvaient faire confiance aux personnes qui travaillent avec eux »

Sharon Sweeny, ancienne organisatrice du Dimanche au Parc